Libérale depuis toujours, je place la liberté en haut de mes valeurs : les libertés de chaque individu telles qu’elles sont inscrites dans notre constitution et dans la Convention européenne des Droits de l’Homme mais également la liberté de réaliser son propre projet de vie, son activité. Je crois en l’épanouissement par l’émancipation.

Les Libéraux chérissent la liberté d’initiative, de commerce, économique comme moyen de développer une affaire et de créer de l’emploi. Un indépendant crée au moins un emploi : le sien. Ils chérissent aussi la liberté au sein de notre société, c’est pourquoi ils se retrouvent moteurs de progrès : de l’enseignement obligatoire il y a un siècle à la dépénalisation de l’euthanasie et au mariage homosexuel sous le Gouvernement Verhofstadt…

liberté

La liberté a un socle : l’égalité des chances. Pour les libéraux, l’égalité doit être renforcée au départ, afin de soutenir les efforts de chacun à donner le meilleur de lui-même, mais elle n’est pas la fin en soi. L’enseignement, et un enseignement de qualité pour tous, est donc une priorité. La solidarité (par le logement social, par l’action sociale) doit aussi s’exercer à plein pour aider les personnes à se relever, à reprendre leur autonomie. La liberté a ainsi un corollaire : la responsabilité, celle de l’effort, de la volonté, de la générosité.

Originaire de Namur, j’ai choisi d’abord l’Université Libre de Bruxelles, puis, lorsqu’il s’est agi de m’établir et de m’engager, la Ville de Bruxelles. J’aime Bruxelles, sa vie et celles et ceux qui y vivent, j’ai choisi d’habiter dans un quartier mixte du coeur historique. J’ai la conviction que ces valeurs libérales s’adressent à tous, en soutenant l’émancipation et l’épanouissement de chaque individu, quel que soit son quartier ou son milieu social. Les valeurs libérales ne sont liées à aucune « classe » ou catégorie. A la fois progressistes et responsables, elles dépassent le clivage gauche/droite. J’ai développé cette pensée dans une  carte blanche sur le libéralisme d’ouverture en 2014.

Libérale d’ouverture, je suis aussi Présidente des Femmes libérales de la Ville de Bruxelles. Avec toute notre équipe, nous voulons parler concrètement des ces libertés qui touchent au travail, à la capacité réelle de s’épanouir, à l’égalité homme-femme, dans les différents quartiers bruxellois.

Textes importants du MR :
Le Manifeste Pour un libéralisme engagé, 2016
Le Manifeste des Réformateurs de 2002 (Daniel Ducarme)
Mieux, pour tous (Richard Miller, Didier Reynders)