Coronavirus : où en sont les mesures économiques à Bruxelles?

Ce mercredi 1er avril s’est tenue la première commission réunie du parlement bruxellois sur le coronavirus, par vidéoconférence vu les dispositions de confinement. Trois axes d’intervention ont fait l’objet des échanges : la santé et le social; la sécurité et les conséquences économiques.

C’est sur ce sujet que j’ai interrogé le gouvernement: quand la prime régionale de 4.000 euros sera-t-elle disponible alors que la situation est urgente? Dans quel délai une demande sera-t-elle traitée? Qu’est-il prévu pour les « oubliés » de la prime, ceux qui n’ont pas été obligés de fermer mais qui voient leur revenu fortement réduit? Quel dispositif sera mis en place à Bruxelles pour les entreprises comptant plus de 50 travailleurs? Quand la solution relative au secteur des titres-services interviendra-t-elle?…

La ministre de l’économie Barbara Trachte a répondu que les budgets pour la prime sont disponibles et ont été dégagés, ce qui devrait permettre à toutes les demandes d’être rencontrées : 100 millions ont été prévus pour 22.000 entreprises visées par l’application de cette prime. En revanche, vu l’urgence, il n’y aura pas de critères spécifiques, la mesure sera linéaire quel que soit l’établissement.

Quant à la question de l’urgence de la mise en ligne du formulaire de demande, celui-ci le sera le 7 avril et la ministre assure que les équipes de Bruxelles Economie et Emploi seront en ordre de marche pour répondre aux demandes. Le formulaire sera disponible sur le site de Bruxelles Economie et emploi ainsi que sur le site 1819.brussels. L’objectif est de pouvoir liquider la prime dans la semaine ou dans les deux semaines qui suivent l’introduction du formulaire.  

Concernant les oubliés de l’application de la prime unique, la task force économie a mis sur pied un groupe de travail qui s’occupe d’étudier précisément cette question.

Pour les dentistes et les kinés, la situation est paradoxale car aujourd’hui le champ d’application de la prime concerne les commerces qui doivent fermer. Or, ces professions sont dans les professions essentielles qui devraient plutôt restées ouvertes donc on est dans une logique complètement différente de celle du champ d’application de la prime unique mais cette situation est relevée auprès de la région et du fédéral. 

Pour les taxis : le gouvernement a déjà décidé de les exonérer de la taxe annuelle de 575 euros. L’extension de la prime régionale aux taxis est également étudiée. Tout comme pour le secteur de la construction. 

En ce qui concerne les entreprises de plus de 50 travailleurs et ce qui est mis en place par Finance.brussels, le gouvernement dit être en train d’étudier la question.

Vous trouverez ici ma réplique:


La crise sanitaire que nous traversons a et aura des conséquences économiques certaines. Le combat pour relever ce défi allie une large majorité de partis, tous niveaux de pouvoir confondus, majorités comme oppositions. En tant que membre de l’opposition au parlement bruxellois, je suivrai attentivement le soutien implémenté par le gouvernement dans son champ de compétences, comme un relais des urgences de terrain et dans un esprit constructif.

=> Toutes les mesures pour les salariés, les indépendants et les entreprises :
https://www.mr.be/coronavirus-mesure-en-faveur-des-independants/?fbclid=IwAR3ZP4iO4CU_d9q8DGJ82VLBK4weJQAhHbmM_G29cMDCeWf54uIH7-4bUJ0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s